Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 Jan

La voleuse

Publié par Françoise Heyoan  - Catégories :  #Nouvelles


LA VOLEUSE


- Imaginez... Vous êtes comédienne et vous jouez dans une pièce de théâtre. L'action se passe dans un grand palais sous la mer...

 

- Vous savez, l'eau et moi... Même sous la douche, je ne mets jamais la tête sous l'eau alors...

L'homme me lance un regard meurtrier. Jusqu'à présent, il faisait un effort. Là, il ne sait plus ce qu'il doit penser. Je lui ai pourtant été recommandée par un de ses collègues... Il me jauge, petite adolescente qui rime avec insolente.

Je ne vois pas comment il résout le problème du milieu marin sur les planches du théâtre. Mais je le trouve parfait pour jouer le rôle de l'éléphant de mer dans sa pièce. Petits yeux presque aveugles, minuscule crâne chauve, gros nez fripé ballotant sur la bouche sans lèvres... Une circonférence qui paraît impossible àdéplacer, des membres antérieurs tout en palmes vue la largeur des paumes, les membres inférieurs réduitsà leur plus simple expression. Une couleur dominant l'ensemble : le gris.

Il interrompt son examen en percevant le mien. Gêné, il toussote. J'étais sûre de m'ennuyer à mourir, et voilàque je commence à m'amuser.

- Vous avez besoin d'une actrice ? Pourquoi vous ne jouez pas vous même dans votre pièce ?

L'éléphant de mer tressaute. Je sens qu'il a envie de jeter sur ma figure une de ses palmes géantes. Avant qu'il ne passe à l'acte, j'interpose une nouvelle question :

- Pourquoi sous la mer ? Et pourquoi un palais, et pas une ville, ou un village ?

- Pourquoi pas une autre pièce pendant que vous y êtes... Pour la dernière fois, faites un effort, je vous prie...

C'est mon oncle qui m'a recommandée à lui. Il doit sacrément y tenir pour prendre autant sur lui et ne pas me jeter tout de suite à la porte. Finalement, j'ai pitié de lui...

- Ce que je fais dans un grand palais sous - marin ? Je parle avec un éléphant de mer !

Il ouvre les yeux comme des hublots. Je ne pensais pas que cela lui serait possible. Il n'en revient pas ! Je lui facilite l'entretien, enfin, je joue le jeu !

- Très bien ! Comment est il cet éléphant de mer ?

Je lui ressers la description, sans les indices qui pourraient lui rappeler quelqu'un...Il n'en croit pas ses petites oreilles sans pavillon...

- Que vous raconte t il ?

- Des histoires d'éléphant de mer. Je ne l'écoute pas. Il m'ennuie.

- Il vous pose des questions.

- Quelles questions ?

- C'est à vous de me le dire !

Il est drôle, l'éléphant de mer... Des questions ! Je ne peux pas lui faire le coup de lui renvoyer les siennes. Même très bête, il comprendrait...

- Peut être qu'il veut savoir ce que je fais là ?

- Et vous lui répondez...

- Que ça ne le regarde pas.

Il souffle, il su phoque.

- Enfin, mademoiselle...

Je ne vais quand même pas lui dire que c'est parce que mes parents tiennent absolument à ce que je devienne une actrice que je suis là !

- Et vous ? Que voulez vous devenir ?

- C'est le phoque qui me pose la question ?

- Si vous voulez...

Il pousse un profond soupir tandis que je pouffe... OK, je décide de lui faire confiance. J'ai toujours aimé les animaux, de toute façon.

- Moi, mon rêve, c'est de voler...

- Un goéland ? Un aigle ?

Il est pire que moi pour le bestiaire !

- Mais non ! Dans les grands magasins... Piquer, si vous préférez !

Le pauvre ! Il en reste baba. Je n'aurais pas dû mais il m'énerve à la fin ! J'éclate de rire.

- Pilote ! J'aimerais être pilote ! Mais il faut être un crac en maths, et c'est loin d'être mon cas... Alors, c'est fichu ! Être actrice ou chômeuse, quelle différence ? A moins d'être Tom Cruise ou Claudia Schiffer, aucune chance...



Il réfléchissait sans rien dire. Il commençait à m'inquiéter. Il me tendit un bout de papier:

- Tenez ! Allez voir, ça ne coûte rien la première fois... Et ne laissez plus personne décider de votre vie à votre place ! Même pas vos parents...

Je sortis comme dans un rêve. Je tenais toujours le bout de papier à la main, je ne l'avais même pas regardé. Je le fourrai dans ma poche en me dépêchant d'oublier cet entretien ridicule.


**************************

- Allez viens ! Arrête de bouder !

Je regarde l'adolescente qui vient de débarquer dans mon cours de delta plane, avec l'envie de voler comme moi d'aller me noyer.

- Qui t'oblige à venir ?

- Personne !

- Qu'est ce qui te branche dans la vie ?

- Rien !

- Programme intéressant... Un jour, tu trouveras ce qui te passionne. Ne t'inquiète pas.

Elle me jette un coup d'œil assassin.

- Je ne veux pas devenir un albatros...

Bien reçu le message... Je ne dois pas être aussi élégante à terre que suspendue à mon aile... Je souris.

- Écoute, tu fais ce que tu veux. Je commence le cours avec les autres, à toi de décider.

Je m'éloigne en touchant dans ma poche un vieux bout de papier protégé d'un plastique. Je ne vole jamais sans le savoir sur moi. C'est l'adresse du club de delta que m'a donné celui qui sera toujours pour moi l'éléphant de mer, lorsqu'un jour de mon adolescence, je suis sortie de son théâtre car je voulais voler.

Commenter cet article

Archives

À propos

Mes contes, mes poèmes, mes calligraphies, mes dessins, mes peintures ( aquarelle, encre de Chine...), aïkido...