Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 Apr

Couleurs subtiles - Théâtre - Acte I

Publié par Françoise Heyoan  - Catégories :  #Théâtre

ACTE I

 

scène 1

Mica, une collégienne – Des collégiens et des écoliers

 

 

Mica, habillée de vêtements trop amples et sans forme, rentre du collège en savourant une glace, tandis que les gamins autour d'elle se battent et font beaucoup de bruit. Elle semble dans sa bulle, jusqu'à ce que l'un d'eux la bouscule et fasse tomber sa glace.

 

Mica, furieuse : Non, mais... C'est pas vrai !

 

Le fautif a déjà filé. Mica constate les dégâts sans pouvoir ramasser la précieuse crème.

 

Mica, en gueulant, à quelques gamins de la bande qui restent à une distance respectueuse : Il a pas intérêt à se r'pointer devant moi, ç'ui-là ! Il aura affaire à moi !...

 

Les gamins rient...

 

Scène 2

Mica – Oriane, une surveillante – les gamins restés à distance respectueuse

 

Oriane, une surveillante du collège, s'approche de Mica, compatissante. Aux gamins : C'est pas malin, quand même ! Vous pourriez au moins vous excuser au lieu de vous moquer d'elle... A Mica : T'en fais pas ! Si tu veux, je t'offrirai une autre glace demain...

 

Mica, la coupant : Demain ? Pourquoi pas maintenant ?

 

Oriane, soufflée : Pourquoi pas maintenant ? Hé bien, je ne sais pas... Mica la regarde d'un air attentif...Oriane fouille ses poches : A vrai dire, je n'ai plus de monnaie. Tu te sens capable de patienter, quand même ?

 

Mica, de mauvais poil : Faudra bien !

 

Elle s'en va.

Scène 3

Oriane – des collégiennes

 

Oriane : Vous avez entendu ? J'ai bien envie de ne pas la lui acheter, sa glace, demain !

 

Émeline, une collégienne : T'es bien bête ! Moi, à ta place, je laisserais tomber...

 

Oriane : Je peux pas faire ça, quand même. Tu as vu comment les garçons se sont montrés désagréables avec elle ?

 

Émeline fait une moue qui montre qu'elle ne se sent pas concernée et s'éloigne à son tour.

 

Scène 4

Oriane – Mica

 

Oriane aperçoit Mica au coin de la rue : Tu es là ! Dis donc, je ne trouve pas normale ta façon de m'avoir répondu tout à l'heure !...

 

Mica : Je sais. C'est pour ça que je t'ai attendue...

 

Oriane : Ha bon ? Qu'est-ce que tu as à me dire ?

 

Mica : Ben, je m'excuse... J'en ai marre que les gens ne fassent pas attention à moi ! Et qu'ils se moquent toujours de moi parce que j'aime bien manger...

 

Oriane : Ça te plaît tant que ça, de manger toute la journée ?

 

Mica : Ben pas vraiment, en fait... C'est plutôt que je peux pas m'en empêcher. En plus, je me demande si c'est pas ça qui me donne de l'asthme... J'en fais souvent après les repas.

 

Oriane : C'est inquiétant, ce que tu dis. Il faudrait vérifier. Tu es allée voir un médecin ?

 

Mica : Tu penses ! Pour ce qu'ils s'y connaissent ! Mes parents m'ont même emmenée voir un pneumologue !

 

Oriane : Ça ne t'a pas aidée ?

 

Mica : Il a fait joujou à me faire plein de petites piqûres sur le bras, et il a fini par dire : « Une chose est sûre, ce n'est pas de l'asthme allergique ! »

 

Oriane : Tes parents ne t'ont pas emmené voir une diététicienne ?

 

Mica : Si !

 

Oriane : Ça n'a pas marché ?

 

Mica : J'ai pas envie d'être affamée toute la journée, moi ! De toute façon, j'ai envie d'envoyer paître tout le monde et qu'on me fiche la paix !

 

Oriane : Tu dis ça pour moi ?

 

Mica : Non ! Je t'explique ! Je comprends pas pourquoi j'ai plus envie de rire et j'ai toujours envie de râler...

 

Oriane : C'est parce que tu es mal... Écoute ! Si tu veux, on en parle demain...

 

Mica : On en a, des choses à faire, demain !

 

Elles se sourient et se séparent.

 

Scène 5

Mica dans la rue. Des gamins circulent aussi.

 

Elle trouve une plume gris clair par terre et la ramasse.

 

Mica, admirant la plume : Elle est jolie, cette plume ! J'ai bien envie de la garder... Elle la met dans ses cheveux.

 

Des écolières se rapprochent et pouffent en la regardant.

 

Mica, aux écolières : Qu'est-ce que vous avez ? J'ai une tache ?

 

Les filles rient de plus belle et s'éloignent en courant.

 

Mica : Si ça se trouve, c'est ma plume qu'elles lorgnaient. Elle leur faisait sans doute envie... C'est drôle, je me demande si...

 

Elle enlève la plume de ses cheveux et la fourre sans plus aucune précaution dans sa poche.

 

Scène 6

Le rêve de Mica

 

Mica se cache dans une maison pour observer un oiseau dont les plumes sont identiques à celle qu'elle a trouvée. Au moment de sortir, la lumière du jour l'aveugle...Elle se réveille, il fait encore nuit. Elle va dans le garage. Elle prend un grand pinceau, deux pots de peinture et sort dans la rue. Elle se dirige vers le mur du collège et peint à grands gestes une lune pâle et une plume gris clair. Elle rentre sans même regarder son œuvre.

Commenter cet article

Archives

À propos

Mes contes, mes poèmes, mes calligraphies, mes dessins, mes peintures ( aquarelle, encre de Chine...), aïkido...