Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 May

VOL DE REVE - Chapitre 5

Publié par Françoise Heyoan  - Catégories :  #Histoire policière

 

5 TEMOIGNAGE



Harekheni se tourne vers Baken, son ami, apprenti sculpteur :

- Tu peux dire aux autres que j'ai eu un malaise et que j'ai dû rentrer chez moi ? Je dois m'absenter...

- Tu es sûr que ça va aller ? s'inquiète Baken.

Le jeune peintre approuve d'un hochement de tête, remballe ses outils prestement et se sauve sans demander son reste.


A peine arrivé chez lui, il sent dans l'atmosphère une angoisse qui suinte des murs. Il trouve sa mère effondrée sur un pouf. Elle pleure sans bruit. Curieusement, toute la famille de Néféret est là. Seule Bérénice, sa sœur, manque à l'appel. Il règne un étrange silence. Il salue tout le monde d'un signe de tête et fixe Kary d'un regard interrogateur. L'homme l'entraîne dans le jardin :

- Ta sœur a été arrêtée...


Le cœur d'Harekheni cesse de battre :

- Quoi ?

Kary continue :

- Le juge croit qu'elle est coupable du vol des offrandes de Mout...

Le jeune homme suffoque :

- Mais ce n'est pas elle ! Je l'ai vue...

- Qui as-tu vu ?

- La voleuse !

- Tu as vu une femme en train de voler les offrandes ? Comment...

- J'étais en retard au cours d'Ahmès, l'autre matin...

Le jeune homme raconte sa version des faits.

- Tu dois te rendre immédiatement au tribunal pour témoigner ! Ce n'est pas de chance pour Bérénice que la coupable soit effectivement une femme, mais si c'est toi, son propre frère, qui le dis, le juge ne pourra mettre en doute ton témoignage...

- Tu crois ? Je voudrais parler avec notre mère avant...

- Je m'en charge. Dépêche-toi !



Au tribunal, Nenmoutef le juge écoute les propos de Harekheni avec une attention soutenue :

- Je comprends difficilement... Si je vous suis bien, vous avez vu une femme se sauver en emportant quelque chose...

Le jeune homme hoche la tête.

- Comment êtes-vous sûr qu'il s'agissait bien d'une femme ?

- J'ai pensé qu'elle portait un étrange voile... Une tenue que je n'avais jamais vue auparavant. Sa silhouette était féminine, il n'y a pas de doute là-dessus.

- Votre description est peut-être précise, mais je n'arrive pas à me faire une idée, excepté pour les couleurs... Ne pourriez-vous pas faire un effort pour vous expliquer...

- Je n'ai pas de mots qui correspondent à ce que j'ai vu.

Le jeune homme eut une brève hésitation, avant de se décider. Après tout, il y allait de la libération de sa sœur...

- Si vous me donnez un calame ou un pinceau, je peux peut-être vous montrer...


Nenmoutef fit apporter les outils. Aussitôt, le jeune homme se mit au travail. Le résultat laissa le juge encore plus perplexe...

- Vous êtes sûr que vous avez vu quelque chose qui ressemble à ça ?...

Le jeune homme est sûr.

- Si vous acceptez de prendre la place de votre sœur, le temps que vous nous fournissiez tous les éléments pour découvrir où se cache notre voleuse, nous relâcherons votre sœur...

Harekheni crut avoir mal compris :

- Vous voulez dire... ?

- Vous avez parfaitement saisi. Je vous garde prisonnier à la place de votre sœur... Si vous me racontez n'importe quoi à seule fin de la faire libérer, vous en subirez les conséquences.

- Je n'ai pas pu parler avec ma mère avant de venir ici...

- Je vais la convoquer. Vous pourrez lui parler dans votre cellule.

Commenter cet article

Archives

À propos

Mes contes, mes poèmes, mes calligraphies, mes dessins, mes peintures ( aquarelle, encre de Chine...), aïkido...