Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 Nov

Chronique bretonne. Rêves-racines maritimes

Publié par Françoise Heyoan  - Catégories :  #Ballades au fil de mon histoire

 

Peut-être retrouver la Bretagne ? Je me suis sentie appelée par la Bretagne, c'est vrai, pendant ces vacances de Toussaint. Mais pour moi, la Bretagne est toujours liée à une certaine tristesse. J'y retrouverais maman, jusqu'à ce qu'elle s'éteigne tranquillement, et j'espèrerais y retrouver aussi ma meilleure amie, enfin ! L'une de mes meilleures amies -si elle décide de s'y installer un jour, comme elle en rêve depuis longtemps... Et j'aimerais y avoir un atelier donnant sur la lumière particulière du couchant là-bas, si possible sur la mer, au moins en bord de rivière...Les rivières en Bretagne ont beaucoup de charme. Un atelier-bureau, où je pourrais écrire, dessiner et peindre tout mon soûl... Toute la sainte journée... Un atelier-bateau, où je pourrais naviguer au fil de mon imagination et des changements de temps. Où je pourrais vivre de mes peintures, de mes illustrations, de mes écrits, du plaisir que je trouve dans la langue allemande... Pourquoi pas ? Serait-ce un rêve inaccessible ?

J'accepterais de m'installer dans un tel rêve, à condition que mes chats m'entourent de leur affection, à condition que mon compagnon amoureux m'y encourage et s'y plaise autant que moi, tout en vivant sa vie et moi la mienne et nous deux la nôtre, ensemble... A condition que nous puissions nous aventurer hors du nid ensemble ou séparément - mais pas trop souvent ni trop longtemps séparés, pour séjourner de temps à autre en Allemagne, et voyager.

Je crois que je lui jouerais de la flûte, que je pourrais chanter aussi pour lui ou tout simplement, pour moi... Et que j'oserais tenter d'apprendre à jouer de la flûte irlandaise dont le son me fait tant visiter de galaxies. J'allumerais quelques bougies, pour relayer le soleil qui s'en irait entre chien et loup... Et lui me demanderait : Qu'est-ce que tu as fait à manger, ce soir, chérie ? Ou : T'as payé les impôts ? Ou : Quand est-ce que tu penseras à racheter du dentifrice ?

Non, là, je me suis trompée de scénario. Dans mon avenir certain, c'est lui qui fera les courses, qui préparera la cuisine, qui... Peut-être pas non plus. En fait, on s'en fiche. Le matériel nous occupe vite, mais pourquoi pas sereinement ? Et d'abord, j'aime faire les courses et la cuisine. Mais pas tout le temps. Rien ne vaut les petites surprises, n'est-ce-pas ?

Et quand les enfants viendraient nous voir, peut-être avec leur famille, marmaille et compagnie, on ferait la fête et on aurait des tas de choses à se raconter jusque tard dans la nuit, mais ce ne serait pas grave car le lendemain serait jour de congé... Et on aurait encore plein de temps à partager tendrement... Bibiche ! Tu pourrais jeter les couches du bébé quand même ! ( ça, c'était moi à ma fille quand elle aura une famille). Ou : Va mettre tes chaussons, mon petit loup ! ( à mon fils de plus d'un mètre quatre-vingts, quand il sera triple papa, peut-être...). Avec lui, d'ailleurs, nous jouerons à parler allemand ensemble, car nous aimons tous les deux cette langue. Et nous jouerons aussi de la musique ensemble, lui à la guitare, moi à la flûte, comme nous essayons déjà de le faire. Et nous aurions l'habitude et les deux ensemble, nous ravirions les oreilles de nos auditeurs familiaux et amicaux. Pas trop non plus. Ne pas leur casser les oreilles. Les laisser en redemander s'ils en veulent un peu plus... Les laisser sur leur faim... pour ne pas gâcher le plaisir.

Chaque fois que nous aurions besoin de prendre l'air, nous n'aurions qu'à nous promener sur le chemin côtier, admirer les jeux toujours changeants de la mer et de la lumière, nous laisser bercer par le ressac et les cris des goélands et des mouettes. T'as pensé à emporter ton ciré ?

Commenter cet article

claire 15/11/2009 17:05


OH je croyais etre abonnée et je n'ai pas été prevenue de votre article!... je verifie cela!
rêve et réalités melées c'est le plus vrai chemin pour construire. j'adore la bretagne la mer et surtout hors saison... mais c'est vrai ce brin de tristesse je l'y vois aussi...
merci pour ces temoignages accompagnants...
comme j'aimerais aussi le genre de vie que vous decrivez... mes mains me demangent de dessiner bricoler...
à bientot claire


Françoise Heyoan 15/11/2009 18:06


Merci pour votre fidélité et votre petit mot ! Obéissez à vos mains... Elles savent ce qui est bon pour vous...


Archives

À propos

Mes contes, mes poèmes, mes calligraphies, mes dessins, mes peintures ( aquarelle, encre de Chine...), aïkido...