Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
08 Nov

Dans quel monde vit-on ?

Publié par Françoise Heyoan  - Catégories :  #Articles de journal

 

Un de mes amis a dû être hospitalisé à Chalon en septembre dernier, suite à une mauvaise chute qui lui a brisé la hanche. Il y a une vingtaine d'années, un grave accident de voiture l'avait déjà durement éprouvé : plaque fixée sur trois des cervicales et hémiplégie. Depuis une première chute en novembre 2010, il a de plus en plus besoin d'un fauteuil roulant. En ce début du mois de septembre 2012, il doit attendre toute la nuit, allongé sur le sol, qu'un voisin ait la bonne idée de passer le voir...

 

Aussitôt hospitalisé, il reste deux mois en soins, et subit par-dessus le marché une insuffisance respiratoire assez grave pour l'envoyer une dizaine de jours en service de réanimation. Avant cette hospitalisation, mon ami a déjà demandé à de nombreuses reprises son intégration dans une clinique de réhabilitation. Sa demande, toujours reportée, sans franche réponse d'un non, n'a jamais été prise en compte... L'hôpital renouvelle donc ses demandes aux quatre cliniques de réhabilitation en Bourgogne. Deux semaines avant de sortir, le chirurgien lui annonce que les paiements sont refusés pour lui permettre de marcher de nouveau, et qu'il est suffisant aux yeux des assurances – qu'il paie pourtant régulièrement ! - de le remettre dans l'état où il est arrivé à son entrée à l'hôpital ; c'est-à-dire... en fauteuil roulant !

 

 

De plus, l'hôpital ne lui obtient une consultation avec l'urologue qu'à la fin du mois de novembre, il doit donc rester quatre semaines encombré d'une sonde... Et - cerise sur le gâteau, une fois rentré à la maison, il ne trouve aucun kinésithérapeute disponible !... Ils ont tous mieux à faire que de venir lui prodiguer des soins dont il a pourtant un besoin crucial ! Il risque de perdre rapidement le peu de mobilité qu'il a pu récupérer grâce aux séances régulières à l'hôpital... Comment s'exercer seul à la maison, sans équipement ni l'aide d'un professionnel ?... Cette absence de suivi en kinésithérapie met en jeu son avenir : devra-t-il rester en fauteuil toute sa vie, ou sera-t-il en mesure de retrouver des muscles pour lui permettre de marcher de nouveau, et récupérer ainsi une vraie autonomie ?

 

De quels recours dispose mon ami aujourd'hui, en plein XXIè siècle, dites-moi ? Il a dû appeler un avocat qui lui a conseillé d'en référer à l'Ordre des Médecins qui lui a conseillé d'en référer à l'Ordre des Kinésithérapeutes... Est-il possible d'obliger des professionnels à lui prodiguer les soins minimum et indispensables qu'il est en droit d'attendre ? Quelqu'un peut-il influer sur le commerce des assurances pour les obliger à respecter les besoins élémentaires d'un patient ? Ou est-il trop faible, seul, dans son cas ?

 

Est-il vraiment seul, dans ce cas ?

 

Doit-il attendre, seul, chez lui, la prochaine chute ?...

 

 

03/11/12

Commenter cet article

patricia 08/11/2012 11:02

Les assurances devraient être mise en justice ! non assistance à personne ...visiblement elles se déchargent...
c'est honteux et je pense qu'il faut chercher à le montrer sur la voie publique (article dans la presse ou autre).
Je pense qu'il est plus difficile d'aller à l'ordre des médecins...eux feraient bien leur travail si ils en ont les moyens....en attendant votre ami souffre et peut-il chercher la solidarité ?
j'espère qu'il trouvera de l'aide...

Françoise Heyoan 08/11/2012 11:06



Merci pour lui ! J'ai proposé cet article à infoschalon.com...



Archives

À propos

Mes contes, mes poèmes, mes calligraphies, mes dessins, mes peintures ( aquarelle, encre de Chine...), aïkido...