Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 Jan

Des goûts et des couleurs...

Publié par Françoise Heyoan  - Catégories :  #Textes à méditer

 


 

Au risque de paraître tout à fait imbécile, voire de passer pour un charlatan ( ça existe, au féminin ?), surtout aux yeux des psychologues et autres psychiatres, il me semble important de faire le lien entre l'état mental, voire physique, dans lequel on se trouve, et l'habillement que l'on choisit de revêtir, ainsi que les bijoux que l'on choisit de porter...


 

A mes yeux, les couleurs font partie des Éléments, et s'habiller le matin ou pour la nuit, voire la soirée, n'a rien d'anodin... Lorsque vous vous préparez à sortir et que vous vous en réjouissez ( ce qui n'est pas toujours le cas), vous savez comment vous voulez vous habiller, quels bijoux et accessoires vous allez arborer... fièrement. Dans ces circonstances festives, vous n'avez aucun doute sur votre apparence, sur votre choix et vous ressentez de la joie à l'idée de vous montrer dans ces couleurs d'apparat... Nous devrions tous en faire autant chaque jour. Imaginer que chaque jour est une fête, et s'habiller en conséquence... Bien entendu, certaines professions exigent une tenue particulière, mais peut-être cette tenue fait-elle partie de la fête ? Puisqu'elle se révèle à la fois pratique et seyante... Je ne pense pas me tromper en disant cela...


 

Imaginez que vous choisissiez des vêtements pour votre soirée festive dans lesquels vous vous sentiriez étriqué(e)... Serait-ce vraiment la fête de vous empêcher de bouger au risque de craquer un bouton ou une fermeture éclair ?... Au risque de vous sentir serré(e) ou boudiné(e) ?... J'ai accompagné il y a peu des élèves en sortie scolaire en Allemagne. Je savais qu'il allait faire froid et j'avais pris mes précautions pour doubler tous mes étages d'habillement, ce qui m'a apporté chaleur, bien-être et réconfort tout au long du séjour... Mais je voyais certains élèves en simple sweat et jean ( rien de plus froid que le jean en hiver et de plus chaud en été !...), certaines filles n'avaient qu'un T-shirt ( même si en dessous, elles en avaient mis un autre à manches longues) et un manteau ouvert par-dessus. Elles se plaignaient du froid, bien entendu... Ferme ton manteau ! proposai-je à une jeune-fille... Je peux pas ! Ça boudine !...me répondit-elle du tac au tac... Alors pourquoi mettre ce manteau-là, si elle savait qu'il ne lui allait pas quand il remplissait son rôle premier ? Peut-être par souci d'économie ? Pour ne pas en racheter un autre ? Mais où est l'économie si elle rentre malade ?...


 

Certaines personnes ont une prédilection pour une ou deux couleurs seulement, par exemple, le rouge et le noir... Pourquoi pas ? Si ce choix leur apporte la joie de se sentir bien dans leur peau, et une belle énergie ? Tout dépend de notre ressenti, en fait, à condition de s'interroger sur ce ressenti, et de ne pas hésiter à modifier quelque chose si ça ne va pas... Un après-midi où je cousais à l'aiguille sur un banc, je commençai à ressentir un horrible point de douleur au beau milieu du dos. Bien sûr, cela faisait un moment que je gardais la même posture statique, bien sûr je pouvais faire quelques mouvements d'assouplissement pour faire passer la douleur, mais cet après-midi-là, j'ai eu l'idée de changer simplement de veste, sans trop y réfléchir. Lorsque quelque temps plus tard, j'eus terminé mon travail, je me levai et là, je pris conscience que ma douleur s'était bel et bien envolée, puisque je n'y avais plus pensé dès l'instant où j'avais changé de vêtement... Charlatanisme ? Naïveté de ma part ? Peut-être... A chacun de faire ses propres expériences.

 

 

Une autre fois, je me sentais profondément triste. Hormis tous les soucis que nous pouvons avoir en tête, nous pouvons choisir de nous laisser envahir par la déprime ou de réagir... Mais parfois, nous n'avons pas l'énergie nécessaire, nous ne trouvons pas le ressort...Je me levai sans trop de conviction, fis un tour à la salle de bains et prise d'une impulsion, je changeai de bague. Je pris l'améthyste, je crois – j'ai une affection particulière pour cette pierre... et je posai la précédente ( je crois bien qu'il s'agissait de l'aigue-marine). Puis je partis vaquer à mes occupations. C'est encore une fois, un peu plus tard dans la journée que je me suis rendu compte que je me sentais tout à fait bien, énergique et joyeuse... Et cela remontait au moment où j'avais changé de bague... Je savais déjà que les minéraux ont une véritable influence sur nous, mais là, je l'ai... touché du doigt !...

 

 

Bien sûr, il ne s'agit ici que d'un élément de réponse. Bien sûr, que cela ne réfute en rien l'importance d'un suivi psychologique ou psychiatrique pour les personnes qui souffrent et qui en ont besoin, mais pourquoi ce détail n'aurait-il pas son importance, y compris pour ces personnes-là ?

 

 

Lorsque la vie nous fait subir une épreuve, pourquoi en rajouter nous-mêmes en y pensant en permanence, en ressassant tous les soucis dans une ronde perpétuelle, en anticipant tout ce qui va nous tomber dessus encore dans la journée ? Pourquoi ne pas chercher à prendre cette nouvelle journée justement comme une expérience toute neuve dans notre vie, avec son potentiel de bonnes nouvelles ? Pourquoi ne pas donner ses chances à cette journée de nous apporter notre lot de joie ? Et peut-être que lui donner toutes ses chances, nous donner toutes nos chances d'être heureux passe déjà par ce simple choix de notre tenue, et d'accessoires qui de ce fait, deviennent beaucoup plus importants que nous le pensions jusqu'alors ?

 

13/01/11

 

 

Commenter cet article

Archives

À propos

Mes contes, mes poèmes, mes calligraphies, mes dessins, mes peintures ( aquarelle, encre de Chine...), aïkido...