Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
05 Feb

Jeux d'écriture-2

Publié par Françoise Heyoan  - Catégories :  #Jeux d'écriture

 

Écrivez des souvenirs ou des images que vous associez au silence.

 

 

Promenade en forêt avec des amis habitués à l'observation des oiseaux. Montagnes autour de Grenoble. Plein jour. Après-midi déclinant. Soleil ? Été ? Je ne m'en souviens plus. Je dirais plutôt : printemps... Nous marchons depuis un bon moment. Nous avons le sentiment de piétiner car nos amis s'arrêtent pour observer chaque brin d'herbe alors que nous avons l'habitude de tracer notre route sur les sentiers de Grande Randonnée. Léger agacement. Tout à coup, l'homme se détache de notre groupe pour s'approcher d'un arbre. Je me demande ce qui lui prend. Il se met à gratter doucement l'écorce au milieu du tronc, à portée de main. Nous sommes tous figés dans un silence absolu. Captivés par ce geste insolite. En attente d'on ne sait quoi. Eux savent.

 

La hulotte qui sort de son trou me fait sursauter, s'envole devant nous, toute en légèreté, en grâce et en plumes douces de silence.

 

Un vrai cadeau. Merci, l'ami !

 

***********************

 

Promenade entre chien et loup au Parc de Parilly, à Lyon. Tout à coup, un frôlement au-dessus de nous dans les frondaisons. Mon compagnon me fait signe de me taire et de m'asseoir. Les gens passent autour de nous, à pied, à vélo... Nous sommes assis au milieu du chemin goudronné, mais nous ne les gênons pas.

 

Nous sommes les seuls à les voir. Les hiboux.

 

Toute une compagnie de hiboux qui jouent aux quatre coins entre les arbres, au-dessus de nos têtes, en silence.

 

 

**************************

 

Parc dans les environs de Lyon. Château. Automne. Froid. Midi-deux. Peu de promeneurs. Au détour de l'enceinte du château, un carré de pelouse recouvert de platanes encore verts.

 

Deux piverts. Tout occupés à leurs affaires. Je me fige. Tout se tait. Seul le vent ose se lever.

 

***************************

 

Parc du Pal, en revenant de Royan. Journée pour les enfants, déjà grands adolescents. A eux, les attractions et les jeux. A moi, l'observation de leurs jeux avec le sourire, l'attention aux voix qui paraissent lointaines grâce aux arbres géants et fournis du parc. On pourrait presque se croire seule, parfois, dans cet océan humain dispersé entre les arbres magnifiques. Je décide que malgré ma réticence première, j'aime cet endroit. Je suis de loin en loin les enfants qui se font plaisir. Puis, nous approchons du bassin des otaries.

 

A travers la vitre verticale, ils dansent. En silence. Ils semblent sourire.

 

Charmés, nous décidons d'assister à leur spectacle qui a lieu quelques temps plus tard. Les bêtes jouent avec les deux humains.

 

Je suis happée par leur aisance à se glisser dans l'eau, tout en élégance, même le mâle de trois cents kilos, et par leurs circonvolutions identiques à celles des vagues. Un vrai coup de foudre aquatique, en silence au fond de mon cœur qui devient liquide et au fond de leur Élément.

 

Je reste seule, longtemps après que le spectacle est fini, à les regarder encore et encore, se sourire au fond de leur bassin, en silence.

 

Je me décide enfin à poursuivre ma visite. Je tombe sur le bassin des loutres. Nouvel émerveillement !

 

A hauteur de nos yeux, elles jouent à monter et descendre, elles se taquinent, elles nous regardent avec malice, je vous assure ! En silence... Et pourtant, on jurerait qu'elles n'arrêtent pas de jacasser ! Ou qu'elles se retiennent...

 

Je quitte le parc, encore totalement sous le charme, et me promets d'y revenir, ce que je n'ai pas encore eu l'occasion de faire, mais je ne manquerai pas de tenir ma promesse...

 

 

***********************

 

Ballet blanc, élégance et finesse, l'aïkido que pratique maître Noro ; l'aïkido que tu pratiques, mon ami ; plaisir et sourire ne font pas de bruit... Le cœur exulte en silence...

 

 

************************

 

Ton regard plongé dans le mien. En mode muet. Et pourtant, il me va droit au cœur et réveille au passage un insondable tumulte intérieur...Jamais silence n'est aussi fracassant...

 

 

************************

 

Écriture... Moment privilégié où je parle en silence...

 


 

05/02/11

 

Commenter cet article

Archives

À propos

Mes contes, mes poèmes, mes calligraphies, mes dessins, mes peintures ( aquarelle, encre de Chine...), aïkido...