Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
08 Feb

Jeux d'écriture - 3

Publié par Françoise Heyoan  - Catégories :  #poésie

 

Animation de l'atelier

APPRENDRE A SLAMER

dans le cadre de la formation professionnelle

( professeurs documentalistes)

 

Voici nos premiers textes,

pour lesquels j'avais proposé de se laisser inspirer par l'image suivante :

 

Atelier-slam-image-copie-1.jpg

http://www.atelier-ecriture.net/decouverte/si-la-page-reste-blanche?gclid=CNrqn6KR9qYCFUoKfAod_nCIDw

 

Mes collègues m'ont autorisée à montrer leurs textes,

dans la mesure où elles restaient anonymes.

J'ai fait l'exercice en même temps qu'elles,

je mettrai mon prénom sous mon texte,

puisqu'il s'agit ici de mon blog de poésie

( entre autres !)

 

Juste pour l'anecdote :

je leur avais réservé une petite surprise.

Nous avions le droit de sucer un bonbon,

et devions écrire sans s'arrêter

ni revenir en arrière ( pour relire, par exemple)

jusqu'à ce que le bonbon soit fondu...

 

TEXTE 1

 

Porte ouverte sur un ciel nuageux. Poignée dorée face au bleu et blanc. Liberté acquise, liberté donnée ? Quelle différence après tout ? La liberté, on devrait tous l'avoir en naissant. Mais comment ouvrir la porte qui y donne accès ?

 

Poignée d'or, liberté faite d'or ou liberté qui dort ? Bleu et blanc le ciel, y a-t-il du rouge ? Si la poignée est d'or, le silence l'est-il ? Entre cage dorée et silence d'or, où est la liberté ?Peut-être dans le rouge qui est invisible pour les yeux ?

 

TEXTE 2

 

Une poignée sur une porte en bois bleue, qui laisse entrer une fumée blanche. Que nous dit-elle ? Oui, que se passe-t-il derrière ? Du feu, non, c'est que du bleu. Et si c'était un nuage porteur de douceur, de légèreté et de vie ?

 

TEXTE 3

 

J'ai ouvert la porte de l'inconnu et bien décidée à m'y enfoncer, je me lance. Je ne sais pas ce que j'y trouverai mais confiante et passionnée, je fais le premier pas. De gros nuages me voilent la vérité tout en m'invitant à me laisser porter et à ne pas m'inquiéter. Voilà. Le voyage a commencé.

 

TEXTE 4

 

Debout près de la porte. Entrouverte. Sur quel monde ? Sur quels mondes ? Bien sûr, on peut partir. Voyager. Explorer, même. Pourquoi pas ? Bien sûr... D'ailleurs, j'aime ça. Voyager. Partir à la découverte. D'un monde. De l'autre. Des autres. Ce que je préfère, tout d'abord, c'est le recul. Tu glisses juste un œil, à peine tu te fais voir. A peine tu es vue. C'est toi qui regardes. Pas voyeur, non. Juste ouverte. Comme la porte. Juste curieuse. Juste attentive. Oubli de soi. Simplement. Absorption. Écoute. Disponible. Juste disponible. Juste accepter l'émerveillement de l'inconnu. L'émerveillement devant l'autre. Devant les possibles de l'autre. Devant les ouvertures de l'autre. D'autres ouvertures. D'autres mondes.

 

Apparemment, là, c'est l'harmonie. Le bleu de la porte qui s'efface pour laisser place, tranquillement, au bleu du ciel. Le blanc des nuages, la lumière qui transparaît... qui se révèle, docile.

 

Peut-être devrais-je prendre garde ? Peut-être que l'autre, au fond de lui, me guette ? Peut-être envoie-t-il ses tentacules s'entrelacer autour de mon cœur pour me l'arracher ? Ou pour mieux le faire battre et se sentir vivant ? Pourquoi non ? Je dis oui, au voyage...

Françoise

 

TEXTE 5

Une porte ouverte sur un ciel nuageux, symbole de voyages, de découvertes, d'inconnu.

 

Un univers à explorer si on franchit cette porte mais va-t-on oser ? Peur du vide, des nuages qui peuvent annoncer l'orage... Une étape à franchir, passer un cap ou rester figé, revenir en arrière...

 

Saut dans le vide, partir à l'aventure, faire de nouvelles expériences, bonnes ou mauvaises.

 

Se laisser porter vers un nouvel horizon, prendre le large ou du recul car la porte peut aussi être une porte qu'on referme après avoir vécu certaines choses.

Commenter cet article

Archives

À propos

Mes contes, mes poèmes, mes calligraphies, mes dessins, mes peintures ( aquarelle, encre de Chine...), aïkido...