Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 Feb

Jeux d'écriture - 4

Publié par Françoise Heyoan  - Catégories :  #Jeux d'écriture

Je me suis inspirée de jeux d'écriture proposés sur le site zulma : lien

 

On nous propose un choix parmi dix images, puis un choix parmi dix incipits, que j'ai placés en titre de mes textes ici, et enfin un choix de 10 mots dans une liste ( d'une vingtaine ?...) à placer, évidemment, dans notre texte. Le jeu m'a plu...Voici le résultat.

 

 

 

Alors tu oublieras la lune et les étoiles.

 

Dans le cercle nacré de ta danse silencieuse, chacun de tes bijoux sera une perle blanche de rosée posée sur une feuille translucide à même ta peau. La lumière de la lune éclairera la scène, mais tu n'en auras pas conscience car son absence ne te sera pas expliquée plus avant. Seul, l'oiseau aura le courage de venir s'y désaltérer, pour y puiser la source de toute émotion et te permettre de voir en relief ta nouvelle vie.

 

D'après Un autre monde de Grandville

Un-autre-Monde-de-Grandville-2.jpg

 

L'impossible tient dans une main.

 

La sienne. Elle rêve qu'elle ouvre cette main et que tous les possibles se libèrent enfin. La femme-libellule se lance vers l'inconnu, affronte l'océan, joue de son écume en la mêlant à la pluie, inspecte son propre visage en silence. Plus de blessure, plus de larmes aucune, comme une promesse de rémission en silence...

 

D'après La Tête de la Sultane de François Flameng

La-tete-de-la-Sultane--Francois-Flameng.jpg

 

 

 

 

Mon bonheur ressemblait à ce fleuve étincelant.

 

Et pour cause ! Le joli pont qui l'enjambait passait juste au-dessus des nuages, des planètes et des étoiles. Je jetai un regard comme dans un rêve à la lumière du soleil qui éclairait le monde, et faisait scintiller le mien... Je n'avais pas peur du néant, je savais que je pourrais toujours compter sur un arbre, celui qui me rattachait à la planète Terre. Je savais que je pourrais toujours compter sur un coquillage en bord de mer, celui qui me rappellerait combien est doux le trouble où vous porte le chant de l'amour...

 

D'aprèsUn autre monde de Grandville

Un-autre-Monde-de-Grandville-1.jpg

25/02/11

Commenter cet article

Archives

À propos

Mes contes, mes poèmes, mes calligraphies, mes dessins, mes peintures ( aquarelle, encre de Chine...), aïkido...