Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 Aug

Le chemin du bonheur...

Publié par Françoise Heyoan  - Catégories :  #Textes à méditer

 

 

Le chemin du bonheur, c'est se poser la question : est-ce que je suis à la bonne place ? Est-ce que je suis le chemin que me dicte mon cœur ?

 

Le chemin du bonheur, c'est ne pas se sentir obligé(e) de se faire du souci pour tout, à chaque instant. Je ne suis pas obligé(e) d'avoir peur pour être heureux(se). Je peux aussi faire confiance à la vie.

 

Si le chemin du bonheur, c'est aimer, cela ne signifie pas nécessairement se faire du souci pour l'autre. Ni aller au-devant des désirs de l'autre. Ça peut être juste que l'autre sache que je suis là.

 

On peut être heureux(se) tout(e) seul(e). Ou à deux. Ou à plusieurs. Il suffit de le savoir...

 

Le chemin du bonheur, c'est respirer l'air frais à pleins poumons. Admirer une vue splendide. Écouter une musique qui me procure un vrai plaisir. Sentir le soleil ou le vent sur ma peau. Goûter quelque chose de bon. Il suffit de peu, pour être heureux(se).

 

Le chemin du bonheur, c'est faire plaisir gratuitement. Sourire. Intérieurement. Sourire à l'autre, spontanément. Se sentir illuminé, baigné de lumière, par le sourire de l'autre. Même inconnu(e).

 

Le chemin du bonheur, c'est accepter de recevoir... un sourire, de l'amour, de la joie... et remercier au fond de soi pour tout ce bonheur qui nous inonde tout à coup.

 

Le chemin du bonheur, c'est accepter de lâcher mes ressentiments envers l'autre. Envers moi-même. Lâcher l'envie de culpabiliser l'autre. Ou moi-même. Qu'importe le coupable ! C'est la vie qui nous apprend à vivre ! On en retire toujours quelque chose de positif...

 

20/07/10

 

Le chemin du bonheur, c'est goûter à loisir l'énergie de mon corps, la joie de me dépasser pour le plaisir, ou simplement de bouger pour le plaisir, et de partager ce plaisir... Remercier ce merveilleux véhicule qu'est mon corps, mon compagnon de chaque instant, par qui passe le souffle vital, par qui passe l'explosion de bonheur pour peu qu'on le maintienne souple et qu'on l'entretienne un peu. Dès qu'il a senti le bonheur, mon corps en redemande et m'encourage à recommencer. Dès que je prends soin de lui, mon corps me donne de l'énergie à l'état pur. Si je m'applique à lui garder sa souplesse, à la développer, il me le rend au centuple, en me rendant souple d'esprit...

 

Le chemin du bonheur passe aussi par l'écoute des maux de mon corps, qui me mettent en alerte chaque fois que, sans le savoir, je ne suis pas la bonne voie... A force de crier, il finit par se faire entendre, mais je prends aussi l'habitude, petit à petit, de tenir compte des premiers signes d'errance... Quelle joie d'avoir compris son langage symbolique lorsqu'une douleur, un ennui physique disparaît !... Et si l'une ou l'autre reparaît ? Je cherche le nouveau message qui doit être du même ordre ( par exemple, un projet qui, si je persistais à le mettre en œuvre, pourrait se révéler dangereux ou simplement me détourner d'un autre vrai bonheur). Aller d'énigme en énigme, c'est bien plus passionnant à résoudre que de m'endormir à moitié devant un polar à la télé...

 

15/08/10

Commenter cet article

Archives

À propos

Mes contes, mes poèmes, mes calligraphies, mes dessins, mes peintures ( aquarelle, encre de Chine...), aïkido...