Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
08 Jun

Le riz, aliment miracle ?

Publié par Françoise Heyoan  - Catégories :  #Textes à méditer

 

J'ai enfin trouvé comment soigner ma chienne !...

et moi, par la même occasion...

 

Avec la maladie qu'elle traîne depuis deux ans au moins, ma chienne se gratte et perd tous ses poils. Ça, ce n'est pas si grave, si elle ne se blesse pas jusqu'au sang, ce qui lui arrive en périodes d'aggravation...

Depuis deux ans, je cherche comment la soigner ; ce, bien sûr, en va-et-vient avec l'expérience des résultats... Jusqu'à il y a peu, j'étais incapable de dire pourquoi elle vivait des périodes de rémission, et pourquoi elle en vivait d'autres d'aggravation.

Autres conséquences de cette forme d'eczéma, elle a les yeux purulents, elle pue à quinze mètres et on l'a reléguée dans la grange, où elle dort la plupart du temps ( le reste du temps, elle se gratte, et ça énerve toute la famille...), elle qui aimait tant notre compagnie, la voilà complètement isolée, ou presque... Si en plus, se greffent là-dessus des problèmes psy, où va-t-on ?...

Nous la promenons, bien sûr, mais si c'est pour attendre tous les cinq pas qu'elle ait fini de se gratter, avant de recommencer les trois pas suivants, cela devient vite insupportable... Cela, heureusement, si l'on peut dire, seulement pendant les périodes d'aggravation. Sinon, hormis le fait qu'elle a l'air d'un zombie dénudé, tout juste affublé d'une vague crinière en fausse fourrure hirsute, lorsqu'elle va relativement bien, elle paraît juste famélique, malgré sa gamelle quotidienne... Las ! Quelle honte pour les maîtres, pas même capables de s'occuper correctement de leur bête !...

Dieu sait que j'en ai passé du temps, à chercher ce qui pourrait lui convenir, à ajouter une pincée de salsepareille dans sa soupe, à enlever tel ou tel champignon mortel, à la laver à l'argile verte, avec ou sans adjonction d'herbes plus ou moins magiques, jusqu'à essayer dernièrement, sur les conseils de l'une de mes amies, une bonne douche au savon noir, qui a eu au moins le mérite de la débarrasser pour vingt minutes de son odeur de chien déjà crevé !...

Première lueur dans ma nuit thérapeutique, un jour, par avarice – je l'avoue crûment – je rachète un sac de vulgaires croquettes en magasin agricole, à la volaille toutefois, et pas au bœuf, car au moins ça, j'ai su m'en rendre compte dès le début de sa maladie. Dès qu'elle avale du bœuf, que ce soit un os, un bout de viande ou de délivrance de vache qu'elle a trouvé dans le pré de l'agriculteur voisin, elle ne cesse plus de se gratter jusqu'au sang pendant des jours et des nuits interminables...

Après l'avoir nourrie plusieurs mois à la croquette bio ( 50€ le sac de 10 kg... vous comprendrez peut-être mon envie d'avarice ?...), je craque donc, excusez l'expression, pour un nouveau sac de croquettes dégueulasses au poulet, quand même ( 30€ les 15 kg)... Et là, aggravation gigantesque immédiate !... Je stoppe au bout de 4 jours, histoire de lui retrouver des croquettes bio ( merci Thomas !) dès que possible, et le changement d'alimentation n'améliore que très partiellement le grattage ( même pas de chance au tirage... Bougre de vie !). Bref ! Elle ne se gratte plus jusqu'au sang, ce qui est déjà une amélioration, mais se gratte presque toujours en permanence, même la nuit... Et qui ne dort pas quand le chien se gratte la nuit ?...

La voyant famélique, je décide de déroger à la règle sacro-sainte de la nourrir une seule fois par jour... Pour commencer, le matin, j'interroge la rosée, la lune ou le soleil levant pour savoir si je dois ajouter à ses croquettes ( bio) du riz ou des nouilles. Surtout pas de nouilles, du riz, oui ! Ha ? Bon... Qu'à cela ne tienne, je partage généreusement avec ma chienne mon riz ( bio). Je la trouve assez calme dans la journée. Le soir, elle me regarde d'un air de dire : C'est l'heure de la soupe, hein ?! Avec tellement d'espoir, que c'est là que je laisse tomber ma morale de bonne maîtresse qui ne donne qu'un repas par jour à son chien, et que je décide de lui resservir la même gamelle que le matin ( je n'oublie pas, évidemment, les ajouts systématiques conseillés par mon véto : l'huile de colza, et par le rayon de soleil au travers d'une gouttelette de pluie : gingembre à toutes les sauces). Et... Oh stupéfaction ! Elle ne se gratte pas du tout, retrouve  aussitôt un regard clair et passe une nuit tout à fait calme ( et moi aussi, du même coup ! Merci ma chienne, merci le riz, merci le rayon de soleil au travers d'une gouttelette de pluie, la rosée, la lune et le soleil tout court !...). Ce n'est pas la première fois que je constate que si un traitement est le bon, il agit immédiatement.

 

Souffrant moi aussi de démangeaisons insupportables, depuis une trentaine d'années..., je décide de faire comme ma chienne : de manger du riz à tous mes repas ( condition sine qua non : matin, midi, soir, 7 jours sur 7, été comme hiver, toute ma vie, tout le temps, constamment...).

 

Si ma chienne réagit aux croquettes non bio, moi je réagis immédiatement après un repas où je mange du riz non bio... OK ! Compris... On ne m'y reprendra plus...

 

Cependant, je cherche une explication-confirmation en consultant l'arc-en-ciel concentré au fond d'une goutte de rosée, et je pressens que, s'il est consommé comme décrit ci-dessus :

  • le riz calmerait non seulement les démangeaisons mais aussi la nervosité dont elles découlent, ainsi que l'irascibilité... Super !

  • Le riz augmenterait les défenses immunitaires... Impeccable !

  • Le riz permettrait de dépasser les blocages d'ordre sexuel...( ça peut toujours servir...).

  • Le riz permettrait d'atteindre un poids harmonieux et de le stabiliser... ( chouette !)...

  • tout en disposant d'une belle énergie tout au long de la journée, et de la soirée ( re-chouette !).

 

Pas mal, non ( hibou !) ? Je ne demande qu'à tester...

 

Je vous redonne des nouvelles d'ici quelques temps...

 

Juste une chose, les gouttes de rosée ensoleillées m'avaient déjà incitée à consommer du riz aux trois repas, j'avais suivi ce conseil pendant une année complète, et je m'en étais bien portée, mais sans savoir ce que cela m'apportait concrètement... Puis, j'avais cessé par lassitude, et aussi, faute de comprendre pourquoi m'astreindre à une telle contrainte... Même si j'adore le riz...

 

Depuis l'enfance où j'entends parler de ces pauvres Chinois qui ne peuvent consommer qu'un bol de riz par jour en tout et pour tout, je les plains intérieurement... Les pauvres ! Avoir si peu à manger, quelle galère !... Jamais, je n'ai considéré les choses sous un autre angle, jusqu'à aujourd'hui... Quel aliment merveilleux que le riz, n'est-ce-pas, qui permet à n'importe quelle personne : enfant, femme, homme, de n'importe quel âge, exerçant n'importe quelle activité ( intellectuelle, agricole, manuelle, dans les travaux publics, etc...) de tenir le coup toute une journée, par tous les climats, en ayant ingurgité un seul bol d'énergie pure !...

 

Pauvres occidentaux que nous sommes, de ne pas comprendre toutes ces richesses qui sont sous nos yeux, dans notre assiette, qui n'a pas vraiment besoin d'être pleine, pour nous satisfaire, et nous apporter tout ce dont nous avons réellement besoin...

 

Loin de moi l'idée de ne plus me nourrir que de riz, d'ailleurs, il y a d'autres formes que le riz en grains pour qu'il soit présent à tous les repas ( galettes de riz, crème de riz, farine de riz...), mais en mettre à tous mes menus, entièrement d'accord, si cela doit m'apporter une telle pêche !... ( Je ne suis pas encore tout à fait prête pour le régime chinois.)

 

Et merci pour ma chienne !... Je commençais à désespérer de trouver comment soulager ses souffrances... J'ai bien fait de patienter ! Et d'y croire...

 

08/06/10

Commenter cet article

Archives

À propos

Mes contes, mes poèmes, mes calligraphies, mes dessins, mes peintures ( aquarelle, encre de Chine...), aïkido...