Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
03 Mar

Mettre en appétit...

Publié par Françoise Heyoan  - Catégories :  #poésie


 

Le rôle de l'enseignement.

Me semble-t-il.

Le seul.

 

Si l'enseignement n'atteint pas ce but,

il n'est pas enseignement.

Il n'existe pas.

Il s'évapore ou il cloue.

Il n'a jamais existé.

Il n'a fait que nous briser

les ailes.

 

Besoin de nourriture spirituelle.

Besoin de nourriture sportive.

Besoin de nourriture artistique.

Besoin de nourriture culturelle.

Besoin de nourriture intellectuelle.

Cela suppose beaucoup.

 

Beaucoup de joie.

Pour l'apprenant.

Pour l'enseignant.

Beaucoup de joies

partagées.

 

Beaucoup de curiosité.

Spirituelle.

Pour son corps.

Pour sa santé.

Beaucoup de curiosité.

Artistique.

Culturelle.

Intellectuelle.

Beaucoup d'élan.

Envers soi-même.

Envers le monde

à découvrir.

A explorer.

Beaucoup de respect

de soi-même.

 

Beaucoup d'élan.

Envers les autres.

Beaucoup d'attention

aux autres.

A ce que vivent les autres.

Chacun,

même soi,

avec sa vie,

avec son expérience multiple,

est une encyclopédie vivante.

Même à deux ans.

Même à dix ans.

Même à seize ans.

Même à trente ans.

Même à cinquante ans.

Même à cent ans.

 

Beaucoup d'échanges.

Sans heurt.

Beaucoup de couleurs

de vies.

 

Beaucoup de vie.

Beaucoup de travail

considéré comme un plaisir.

 

Beaucoup de plaisir.

 

Beaucoup d'étonnement.

Beaucoup de capacité d'étonnement.

 

Beaucoup de mots ?

Pas trop.

Des mots bien choisis.

Des mots pas comme des flèches.

Des mots pas comme des ricochets.

Des mots pas comme des pierres qui blessent.

Des mots pas comme des pierres qui s'entassent

et rendent tout gris.

Des mots pas comme des pierres qui pèsent

trop lourd dans les cartables.

Des mots qui chantent

des mots qui apaisent

des mots qui rendent libre

des mots qui apprivoisent nos émotions

des mots qui touchent l'autre au cœur

des mots qui nous apprennent

à ne plus avoir peur

des mots qui nous apprennent

à offrir des fleurs...

De vraies fleurs

pas des flatteries

juste renvoyer à l'autre

sa beauté intérieure

par le miroir

de notre regard

bienveillant.

Souriant.

 

 

Beaucoup de silences, aussi.

Le silence peut rendre compte de la beauté du monde.

Le silence partagé peut transmettre un sourire.

Le silence partagé peut offrir un regard.

Le silence est mots du corps.

C'est important,

le corps,

quand il se met dans tous ses états

pour nous faire part

de notre mort imminente

si nous prenons le mauvais chemin

de la mort imminente

de toute vie en nous,

de la mort imminente

de notre enthousiasme,

de la mort imminente

de notre joie de vivre.

C'est important,

le corps,

quand il se met dans tous ses états

pour nous indiquer

la bonne voie, celle

qui nous rend vivants,

forts, beaux, joyeux

intelligents,

sensibles,

empathiques...

C'est important,

le corps,

pour sentir

si l'enseignement reçu

nous enrichit

ou nous affaiblit

pour suivre

la petite lumière

qui souvent se cache

mais peut nous éblouir.

Celle qui dit oui.

Au plaisir

de croquer la vie.

 

02-03/03/10

Commenter cet article

Archives

À propos

Mes contes, mes poèmes, mes calligraphies, mes dessins, mes peintures ( aquarelle, encre de Chine...), aïkido...