Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 Feb

NOTES POUR ECHAPPER AU DESESPOIR...

Publié par Françoise Heyoan  - Catégories :  #Textes à méditer

 

 

Do majeurChantez !... En majeur... Écoutez de la musique... en majeur !...Bannissez tout écho mineur, qu'il soit instrumental ou chanté, lorsque vous êtes déjà un peu triste... Brel et Ferré, pour les férus du genre, vous pousseraient un humoriste au sommet de son art au suicide !...

 

Ré majeur – A propos d'humoriste, s'il en est que vous appréciez, consommez sans modération... Le rire, ça vous requinque, même en solitaire devant votre poste !... Et c'est toujours ça de pris !...Et profitez des bons moments à plusieurs aussi, tant qu'à faire !...

 

Mi majeur – Surtout si vous êtes de nature compatissante ou empathique, évitez les informations. Seul Yves Calvi est capable de vous faire passer la pilule en invitant des gens compétents sur son plateau, et lorsque vous suivez son émission, vous avez l'impression d'être soudain devenu intelligent !... Vous commencez également à entrevoir que vous pouvez avoir quelques cordes à votre arc pour agir, effectivement, à votre petit niveau, dans la vie politique... Enfin ! Comme toujours ( hmm...), j'exagère !... Certaines autres émissions peuvent nous éclairer sur la réalité des choses et quelques autres journalistes font leur travail sérieusement, mais à nous d'aiguiser nos esprits...sans nous laisser aller à des commentaires du style : « Y a rien à faire ! On va tous crever !... Y-z-auront not'peau !... Les salauds !... ». Personne d'autre que vous n'êtes responsable de votre propre désespoir, arrêtez de refiler le bébé à tout le monde, et occupez-vous-en vous-même, en évitant de polluer les autres !...

 

Fa majeurÉcoutez la beauté du silence... et souriez-lui. Le silence vous angoisse ? Bien sûr, vous faites partie de ces gens à qui on a appris à s'endormir dès après la naissance avec un baladeur dans les oreilles à toute blinde !... Ou alors, de ces gens qui pensent que seule une bonne ambiance peut vous rendre heureux !...Ou une ambiance, quelle qu'elle soit, du moment qu'il y ait de l'ambiance, quoi !... Même si c'est les engueulades perpétuelles à la maison... Ou alors de ces gens qui pensent diminuer leurs angoisses en les déversant sempiternellement sur les autres... Ou alors de ces gens qui ne cessent de se plaindre... Ou de faire du bruit juste pour éviter le silence... Ou de s'activer pour éviter de se retrouver seul(e)... Alors, vous faites partie de ces gens pour lesquels personne ne peut rien, à part vous-même...

 

Sol majeurRelativisez...et pensez à sourire à ce qui vous fait du bien, là, tout de suite, maintenant... Bien sûr, vous avez de nombreuses difficultés... Bien sûr, vous pouvez souffrir dans votre corps de divers maux, et parfois des plus graves... Bien sûr, vous pouvez souffrir cruellement de la solitude...Bien sûr, vous pouvez être en souci pour à peu près tout : votre famille, vos amis, votre sécurité matérielle et financière, etc. Et quand vous n'avez plus de raison d'être en souci, rien que ça, c'en est une bonne, de raison... d'être en souci !... Tout ça ne dépend que de vous, en fait... De votre angle de vue... Parlez avec les gens atteints d'un cancer, ou qui en sont sortis, ou lisez leurs écrits qui en témoignent... Ils s'estiment reconnaissants envers la vie, envers ce que la maladie leur a appris sur eux-mêmes... Toute épreuve nous permet de nous métamorphoser, il faut juste trouver ce qu'il y a à comprendre sur soi-même pour ne pas tomber dans un cycle « épreuve incomprise-fuite-nouveau départ – retour de plus en plus grave de l'épreuve qui a juste été déplacée un peu plus loin »... Mais plus on refuse la métamorphose, plus on a peur de changer, que notre vie change, plus les épreuves deviennent menaçantes et angoissantes...Car la vie, c'est le mouvement, donc le changement. Et l'immobilité, c'est la mort... Parfois, on peut remercier la Providence ( appelez-ça comme vous voudrez !...), de ne pas nous octroyer ce que nous souhaitons le plus !... Car nous ne savons pas, en réalité, ce qui est le mieux pour nous... ( le Dalaï-lama a exprimé un souhait dans ce sens lors de vœux pour une nouvelle année, je ne sais plus laquelle...). De même, nous subissons parfois des épreuves ( familiales, professionnelles...) que nous vivons comme des punitions, comme des pressions terriblement angoissantes, et qui le sont jusqu'à ce que nous comprenions qu'une porte de sortie existait que l'on n'avait pas entrevue jusqu'alors... Et lorsqu'on ose franchir cette porte, qui pourtant nous fait si peur, là, dans son coin, alors qu'on ne s'y était pas du tout préparé, on se rend compte que l'épreuve précédente nous a permis de regarder au-delà de nos soucis, nous a décidé à franchir le pas !...

 

La majeurMerci !... C'est la raison pour laquelle on peut remercier la vie pour ce qu'elle va nous offrir aujourd'hui, et pour ce qu'elle nous a permis de vivre chaque soir... Chacun remerciera qui lui semble judicieux de remercier, « ou pas » ( comme dirait mon fils, juste pour le bon mot, mais aussi peut-être en la circonstance ?... Je ne sais pas ce qu'il dirait, en fait !...). Mais les bonnes comme les mauvaises choses sont appréciables, en ce sens qu'elles participent toutes de notre expérience et nous rendent ainsi chaque jour non pas plus vulnérable, mais au contraire plus fort... Non pas plus arrogant, mais au contraire plus humble... Ce qui ne veut pas dire qu'on est prêt à faire la carpette devant n'importe quel accusateur de mauvaise foi. Chacun sa dignité, ma foi !...A chacun de se centrer sur sa route...

 

Si majeurJe vis, là, tout de suite, maintenant... pas dans le passé, ni dans l'avenir... Même si ce que je vis aujourd'hui le prépare, cet avenir, bien entendu... Si ma famille n'avait pas été responsable de tous mes malheurs en m'élevant comme ça... Si mon chef était moins incompétent, moins mauvais, moins salaud... Si ma femme ou mon mari arrêtait de me prendre pour un(e) moins que rien, pour un(e) esclave... Si mon enfant cessait de me prendre pour... Si ma ( mon) meilleur(e) ami(e) voulait bien arrêter de m'énerver... Eh oui ! Tout le monde il est méchant, et vous êtes seul(e) au monde !... Personne d'autre que vous n'est responsable de vos malheurs... « Votre vision du passé vous appartient », ainsi que le dirait un de mes amis qui pratique tous les jours la médecine chinoise et la philosophie taoïste... Votre vision de ce que vous vivez vous appartient, et toujours pour citer cet ami : « Vous avez envie que votre vie change ? Qu'êtes-vous prêt(e) à changer ? »...

 

Ut majeur – Que disait le La majeur, déjà ? A chacun de se centrer sur sa route ? C'est quoi, notre route ? Il me semble que de nombreux indices nous signifient tous les jours si nous sommes sur la bonne route ou si nous nous trompons.. C'est justement à ça, que servent les épreuves, mais aussi les joies... Aussi, à être moins bête, chaque soir... Et à ne pas trop s'ennuyer, car si la vie n'était que ripailles et rigolades, franchement, on a beau être Gaulois par nos ancêtres, moi, je pète un câble et je vais voir ailleurs s'il n'y a pas d'autres ancêtres plus intéressants quelque part !... J'adore rire en bonne compagnie, mais j'ai aussi besoin qu'on m'intéresse chaque jour davantage ; qu'on me pose des colles et que je doive me surpasser pour les résoudre ; qu'on me guide sans en avoir l'air, et que je sois sur la piste pour comprendre où est le bon passage, voilà de quoi me passionner réellement !... Et un indice incontournable nous permet d'être sûr qu'on est sur la bonne route : la joie profonde qu'on éprouve à faire certaines choses, en certaines occasions, et qui nous incitent à renouveler ce genre d'actions, d'occasions, voire à les créer ou les provoquer... C'est ce qui s'appelle la créativité ou l'inspiration...L'intuition, également. Et là, on peut foncer sans danger aucun !... On est porté ( par la musique des anges ?...).

 

23/02/12

 

 

Commenter cet article

Archives

À propos

Mes contes, mes poèmes, mes calligraphies, mes dessins, mes peintures ( aquarelle, encre de Chine...), aïkido...