Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 Nov

Portrait 4

Publié par Françoise Heyoan  - Catégories :  #Portraits symboliques

 

A toi, mon amie de Champa...

même si tu n'es plus là-bas !

 

 

Un jour, alors que je débarquais éblouie sur une petite plage déserte en Corse, je m'aperçus que plusieurs mouettes avaient nidifié dans les anfractuosités de la roche blonde, érigée sur un côté de la crique en falaise... Je m'en aperçus à mes dépens, car alors que je voulais explorer l'endroit, je me fis vilipender par l'une d'elles, qui piqua sur moi en poussant un hurlement propre à vous... à me faire dresser les cheveux sur la tête. Un peu naïve, je ne compris pas tout de suite la raison de cette hostilité, et comme je faisais un nouveau pas en direction de la falaise, la mouette, qui était déjà revenue à son point de départ, perchée au beau milieu de ce mur percé de trous comme un gruyère, reprit son opération d'intimidation en me rasant plus près, cette fois, et en hurlant, si cela était possible, encore plus fort. Las ! Je compris enfin que l'exploration de ce côté-là de la plage m'était tout bonnement interdite, en raison de la présence de petits dans un plus que probable nid... Je reculai donc prudemment, encore que bien marrie de devoir rendre les armes !... Mon amie est semblable à cette mouette, n'approchez pas de son petit, surtout si vous avez des intentions douteuses, car elle serait dangereuse et comme elle aime se saisir d'une arme pointue pour en jouer, comme de son bec, et se donner autrefois en spectacle, il pourrait bien vous arriver quelque mésaventure dont vous ne pourriez pas venir vous plaindre, attendu que je vous aurai assez prévenus...

Mouette, elle l'est d'autant plus qu'elle nourrit une vraie passion pour l'Océan, qu'elle appelle d'ailleurs ainsi improprement, puisqu'elle préfère les côtes de la Manche à toutes autres. Ni la froidure, ni les bourrasques folles du vent de mer, ni l'absence de soleil ne la rebutent pour aller prendre son bol d'air au large vivifiant d'une côte aux dos ronds de dinosaures pétrifiés là, sur place. Cependant, l'humble chapelle qui dresse son clocher timidement dans cette splendeur sauvage rappelle que mon amie est aussi spirituelle, et la permanence des Pierres atteste, si besoin en était, d'une force d'âme qui la rend capable de sortir de situations toutes plus engluantes les unes que les autres. Marées noires de son passé qu'elle a patiemment nettoyées, pour recommencer et recommencer encore à lisser ses plumes, à les rendre plus blanches encore, à raviver celles de son petit devenu grand, à les enduire encore et toujours d'une huile bienfaitrice et réparatrice.

Lorsqu'elle se prend à rire, la mouette s'envole haut dans le ciel pour, au fil des courants, tracer dans son sillage les circonvolutions de ses graphismes abstraits qu'elle colore ensuite à loisir... Elle se plait à faire la fête en compagnie de ses congénères et montre parfois une grande impatience quand la nourriture qu'elle convoite lui est disputée ou n'arrive pas assez vite dans son bec... Elle se montre fidèle en amitié et pleine de loyauté, vous aide à retrouver le sourire à tire d'ailes...

Las ! La mouette, parfois solitaire, ne sait pas toujours qu'elle peut être fière de ses victoires, de ses combats contre ses ombres pourtant réfractaires, et qu'elle peut savourer le sel de la vie, tranquillement, sans s'inquiéter à outrance... Elle panse encore ses blessures trop fraîches, mais elle garde confiance, et cela vaut tous les sésames pour ouvrir toutes les falaises du monde...

 

09/11/10

Commenter cet article

alex 10/11/2010 08:15


Merci!!!!!!

;-)


Françoise Heyoan 10/11/2010 14:14



Tout le plaisir est pour moi, de t'avoir pour amie... Bisous !



Archives

À propos

Mes contes, mes poèmes, mes calligraphies, mes dessins, mes peintures ( aquarelle, encre de Chine...), aïkido...