Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
07 Nov

Traduction du livre relatant les entretiens du Dalai Lama avec des scientifiques américains en 1989 : En harmonie avec le Monde

Publié par Françoise Heyoan  - Catégories :  #Textes à méditer

En Harmonie avec le Monde

Dalai Lama / Ed. Anaconda – 2008

 

Traduction de l'anglais en allemand par Günther Cologna

 

Essai de traduction de l'allemand en français ( par moi-même... !)

 

Extrait de la 4ème de couverture :

 

Le quatorzième Dalai Lama, alors qu'il venait de recevoir le prix Nobel de la Paix en octobre 1989, eut une série d'entretiens avec sept scientifiques américains de différentes disciplines. Le but était la compréhension entre deux cultures : le bouddhisme tibétain et la vision occidentale du monde. Le débat portait sur la question de savoir comment la communauté de peuples peut parvenir à vivre en harmonie avec le monde.

 

Préface de Daniel Goleman

 

 

L'actuelle génération est la première dans l'histoire de l'humanité qui sera confrontée à la possible disparition de la nature et à la fin de notre monde. Nous vivons sur une planète qui peut mourir. Le Bulletin of Atomic Scientists porte une pendule sur la page de titre destinée à montrer à quel point nous sommes proches de la fin. La pendule indique quelques minutes avant minuit depuis des décennies. Ce fut longtemps à cause du danger nucléaire. A présent, s'y ajoute le danger écologique : l'extension du désert, la pollution de l'air et de l'eau, le réchauffement climatique, la déforestation – on défriche chaque minute de grandes surfaces – et ainsi de suite. Le sort que nous faisons subir à la Terre ne se distingue guère de celui que nous préparons à l'humanité depuis quelques temps.

Nous produisons de nos jours plus d'aliments que jamais dans l'histoire de l'humanité, et cependant il n'y a jamais eu autant d'êtres humains souffrant de la famine. Il n'y a jamais eu autant de richesse qu'aujourd'hui, et pourtant le fossé entre les riches et les pauvres ne cesse de grandir. La démocratie trouve dans le monde entier une ouverture toujours plus large, tandis qu'au même instant fleurissent quelques unes des dictatures les plus brutales de l'histoire. Et ce siècle a enduré les pires génocides de l'histoire : l'holocauste durant la seconde guerre mondiale, l'assassinat d'un million de personnes au Cambodge par les Khmer rouges ainsi que les quatre millions de victimes de Staline et Mao, dont un million de Tibétains.

Nous n'avons plus le prétexte de ne pas être informés à la minute de ce qui se passe. Nous pouvons voir la pauvreté, la maladie, la faim et l'oppression, l'extension du désert et la déforestation. Nous ne voyons que trop clairement la souffrance de chacun et de toute la planète. Le sort de notre Terre est dans la balance. Ce fut le motif de nos entretiens.


Le Dalai Lama incarne cette grande culture dont la tradition se fonde sur la sagesse et qui a réussi à survivre jusqu'à notre siècle en dépit de tout. Et les faits montrent que, malgré le morcellement de notre époque, une telle culture, même en exil, peut survivre intégralement. Le Tibet constitue le seul lien entre notre monde moderne et une époque où la vie spirituelle était centrale, où le monde était encore dans une situation harmonieuse, une époque où la connaissance de soi – cet art de vivre – menait à des degrés élevés. A une époque marquée par le manque d'orientation et la crise, il est plus important que jamais de se servir de cette sagesse.

La science et la technique nous ont donné un pouvoir énorme sur la nature ; mais sans sagesse, le pouvoir est dangereux. Nous devons relier nos possibilités actuelles à la sagesse. Sa Sainteté le Dalai Lama parle souvent de l'imbrication de toutes choses. Cela signifie que nous élaborons une communauté de destins. Il a dit, entre autres, que c'est précisément la raison pour laquelle c'est un grand honneur de vivre sur cette Terre, aujourd'hui, en ce moment précis, à une époque aussi funeste. Nous sommes ceux qui portons la responsabilité de relever le défi de prendre soin de cette planète, pas seulement pour nous-mêmes, mais pour l'avenir de nos enfants.

Durant ces trois jours d'octobre 1989, le Dalai Lama a rencontré sept experts renommés à Newport Beach, en Californie. Ils exercent tous des métiers d'aide ou de soin, comme psychothérapeutes, aides en soins palliatifs, etc, afin de pouvoir discuter de leur pratique intensive avec les êtres en souffrance et de réussir à surmonter avec sagesse et compassion la souffrance de notre époque. Ils ont participé à des discussions en petits groupes et à des débats publics, devant presque un millier de personnes, auxquelles ils répondaient et avec lesquelles il échangeaient des opinions. Ainsi les voix que l'on peut entendre dans ce livre expriment également les interrogations de tout un chacun.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

claire 08/11/2009 13:37


quelque part etre trop alarmiste c'est une forme de lacheté... de demission grise et fadasse.


claire 08/11/2009 10:23


On trouve beaucoup de livre sur le dalai lama celui çi n'est pas encore traduit? merci en tous cas de nous en permettre l'accès. c'est vrai que cet homme incarne une autre orientation, au delà des
positions religieuses politiques il donne l'impulsion à chercher des solutions neuves sans faire de proselytisme pour la sienne... et il y en a ... c'est pourquoi je pense qu'il est neccessaire à
la fois de rester tres vigilant mais d'imaginer ces solutions plutot que de focaliser completement sur l'issue la plus noire. personnellement je suis persuadée que le virage est en train de se
faire...


Françoise Heyoan 08/11/2009 13:29


Je pense en effet que si, ce livre doit déjà être traduit. Mais je l'ai acheté cet été en Allemagne où j'adore me rendre, et le sujet m'intéressait. Si je le traduis, malgré les probables
traductions existantes, c'est aussi pour entretenir mon allemand, car j'aime beaucoup les langues, mais n'ai pas toujours la possibilité de voyager autant que je le souhaiterais.
Je pense comme toi que le virage est en train de se prendre, et c'est justement intéressant de comparer avec la situation d'il y a vingt ans. Je n'aime pas non plus les alarmistes qui préconisent à
tout bout de champ que le monde est foutu... Mais je pense qu'il est primordial pour nos enfants et petits-enfants à venir de le sauvegarder dans le meilleur état possible, et de rattraper autant
que possible les énormes bourdes qui ont été faites jusqu'à présent.


claire 07/11/2009 18:19


et oui....


Archives

À propos

Mes contes, mes poèmes, mes calligraphies, mes dessins, mes peintures ( aquarelle, encre de Chine...), aïkido...