Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 Dec

Bavardage

Publié par Françoise Heyoan  - Catégories :  #Textes à méditer

 

 

Bavardage, du verbe bavarder...


C'est drôle comme le substantif porte en lui-même une sorte de rejet, une honte, un déshonneur...

A l'école, rien de pire que le bavardage, d'ailleurs comment pourriez-vous apprendre quoi que ce soit si vous n'écoutez pas ? ...rien ? Si vous n'écoutez rien...

Parce que le bavardage inclut l'absence d'écoute, bien entendu... Ça, c'était un sourire, vous savez bien ? Un smiley, quoi, une blague en fait, ou un jeu de mots, enfin vous l'aviez vu, bien entendu ?... Ou... plutôt bien vu, non ? Fin de la parenthèse...


 

Bref ! Le verbe lui, contient une réalité plus douce... Bavarder n'a jamais fait de mal à personne, n'est-ce-pas ? Il sous-entend qu'on passe un petit moment avec une connaissance, un ami, un ou une de la famille, et qu'on échange des nouvelles, c'est important, pour le sourire de la journée, l'échange de nouvelles... Non ? Ça permet de rester en contact, d'entretenir le lien... C'est important, le lien...


 

Si vous cherchez l'autre substantif dérivant de bavardage, vous ne pouvez tomber que sur bavarde ( qui peut aussi s'utiliser comme adjectif)... Pourquoi le féminin ? Parce qu'il s'agit naturellement d'un pléonasme, non ?... Tout le monde sait que les femmes sont des bavardes, incapables de tenir leur langue... D'ailleurs, c'est bien simple, elles le sont toutes, n'est-ce-pas ? On peut faire un lot... C'est pour envoyer ou pour consommer sur place ? Ou les jeter directement à la poubelle ?


 

Des pies, car les pies jacassent, c'est bien connu, et leur jacassement n'a rien d'agréable...


 

Comme le langage est une arme, habile à lancer ses flèches venimeuses, n'est-ce-pas ? Et si l'on adresse le moindre reproche au détracteur, il se récrie : il n'a rien dit de désobligeant, n'est-ce-pas ? D'ailleurs, son regard qui se détourne et son sourire qu'il ne peut retenir vous en disent encore plus long sur la profondeur de l'offense... A vous de vous débrouiller comme vous le pouvez, pour retrouver un brin de dignité, et défendre votre prise de parole, car au nom de quoi vous interdirait-on de prendre la parole ? Au nom de quoi ?... Pourquoi devriez-vous plonger dans un bain de honte après avoir pris la parole alors que vous sentiez que c'était important pour vous, et peut-être même pour d'autres que vous-même ?... Je ne parle pas d'une parole qui vise à blesser l'autre, mais d'une parole qui permet d'exprimer une conviction profonde, n'est-ce-pas ? Bien entendu...

30/12/10

 

 

Commenter cet article

Archives

À propos

Mes contes, mes poèmes, mes calligraphies, mes dessins, mes peintures ( aquarelle, encre de Chine...), aïkido...